Acné Rosacée, l’Extrême


Depuis quelques années, vous avez des rougeurs diffuses, chroniques sur les joues voire le menton et le front.

Vous avez peut-être de petits vaisseaux sanguins apparents, appelées varicosités. Vous ressentez sûrement des picotements.

Arrivé à ce stade, cela peut provoquer des crises d’acné, en cas de stress, de fatigue.

Cet acné n’a rien à voir avec l’acné juvénile, car il n’y a ni hyperséborrhée (excès de sébum / peau grasse), ni poussée de comédons.

Ce sont les peaux claires qui sont les plus concernées, mais la rosacée peut aussi toucher les peaux noires et asiatiques.

45 millions de personnes seraient touchées par cette maladie évolutive. Les femmes sont plus touchées. Le diagnostic est fait le plus souvent entre 40 et 50 ans, rarement avant 20-30 ans.

Plusieurs facteurs sont mis en cause 

facteurs environnementaux déclencheurs : changement de température, aliment particulier, émotions…

facteur vasculaire : augmentation de la microcirculation sanguine sur les zones concernées.

facteur bactérien : on suppose un rôle possible de petits acariens, les demodex, qui se nourrissent de résidus de peau et de sébum. Ceux-ci semblent être présents en quantité anormalement élevée dans l’épiderme des personnes atteintes de rosacée.

 


Acné rosacée, dernier stade

On l’appelle Rosacée papulopustulaire.

La rougeur de la peau est caractérisée comme rougeaude. La peau est envahi de papules, de pustules qui font penser à l’acné, mais sans les points noirs. Des démangeaisons et une désagréable sensation d’échauffement accompagnent ces symptômes. L’inflammation des glandes sébacées provoque la formation des pustules et papules.

Il faut rapidement arrêter ce processus, car la peau va s’épaissir de plus en plus, souvent au niveau du nez. Cela peut atteindre les yeux, on parle de rosacée oculaire.

 

 

acné rosacée« Comment puis-je prendre soin de ma peau atteinte de couperose et acné rosacée ? »

Hygiène : matin et soir avec du liniment oléocalcaire fait maison (50 % eau de chaux + 50 % huile de sésame) suivi de l’hydrolat de camomille allemande.

Conservez les huiles végétales et eau de chaux au frigo. Conservez le liniment et hydrolat au moins à l’abri de la lumière et de la chaleur, au mieux au frigo.

Evitez les soins provoquant un dessèchement de la peau qui provoquera des rougeurs.

Soin quotidien : hydratation, protection, activité circulatoire et anti-inflammatoire.

L’idéal est un mélange d’huiles végétales, 100 % pures,  100 % actives, sans additifs :

-huiles circulatoires : macadamia, carthame, tamanu

-huile anti-inflammatoire : chanvre

On peut ajouter des huiles essentielles adaptées aux problèmes circulatoires : hélichryse italienne, géranium rosat, carotte, ciste ladanifère, camomille allemande ou noble, lavande vraie…

 

Pas d’huile essentielle pendant la grossesse et l’allaitement pour information et par précaution.

Demandez conseil à un professionnel de santé.

 

SolutionSIl n’y a pas UNE formule mais DES solutions différentes.

 

 

Voici un exemple, pour 30 ml :

Huile de carthame 9 ml

Huile de chanvre 9 ml

Huile de macadamia 7 ml

Huile de tamanu 5 ml

Huile essentielle hélichryse italienne 20 gouttes

Vitamine E 10 gouttes

Conservez les huiles végétales et mélange au frigo.


acné rosacéeVous en avez marre de vous ruiner en crèmes de toute sortes pour lutter contre vos rougeurs ?

Vous souhaitez utiliser des produits qui respectent votre peau, qui la rééquilibrent et qui la protègent ?

Vous êtes sur la bonne page ! Des solutions naturelles existent ! Il suffit de choisir les bons ingrédients et d’un peu de patience !

« Parce qu’avoir une peau plus belle au Naturel, c’est possible ! »

[Total : 7    Moyenne : 3.3/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *