Aliments à index glycémique élevé : Méfiance !

insulineBien sûr, vous savez que l’acné est liée à un problème de points noirs, pores bouchés, excès de sébum…. Mais comment cela se passe-t-il à l’intérieur de notre corps ? Quels sont les mécanismes biologiques qui provoquent ces différentes manifestations de l’acné ?

Des recherches scientifiques ont tenté de démontrer le lien de notre alimentation avec une peau à tendance acnéique. En effet, certains groupes d’humains ne présentent absolument pas d’acné grâce ou à cause d’un mode de vie isolé.

Ces populations qui passent à une alimentation dite moderne, en s’occidentalisant, présentent parfois des boutons d’acné ainsi que d’autres pathologies comme l’obésité, les problèmes cardio-vasculaires, le diabète…

L’excès d’aliments à index glycémique élevé (certains glucides, sucres) stimulerait la production d’insuline en excès.

Le pancréas, producteur de l’insuline, est alors très sollicité ce qui favorise le syndrome métabolique ou résistance à l’insuline.

L’acné apparait à cause de 2 facteurs très liés :

problèmes de glycémie : augmentation de la production du sébum, plus de cellules mortes.

inflammation de faible intensité mais chronique : immunité plus faibles, plus de bactéries.

insulineIls sont très liés car la résistance à l’insuline provoque l’augmentation de l’inflammation ce qui entraine à plus de résistance à l’insuline : c’est un cercle vicieux.

Certaines hormones qui favorisent l’acné vont alors être produites.

L’index ou indice glycémique est la mesure de la vitesse avec laquelle un aliment précis augmente le niveau de glucose dans le sang (glycémie).

Un aliment à index glycémique élevé augmente la glycémie rapidement.

Le processus

Quand on mange des aliments à indice glycémique élevé, le glucose va augmenter rapidement dans le sang.

Or, il faut que la composition de sang reste plus ou moins constante, c’est-à-dire pas trop sucrée, car il irrigue tous les organes.

Pour limiter le temps que passe le glucose dans le sang, le pancréas va fabriquer (rapidement) de l’insuline, qui est l’hormone chargée de faire entrer le sucre dans les cellules.

La glycémie sera alors diminuée, ce qui en fait une hormone vitale.

Une grande quantité d’insuline provoque une diminution rapide de la glycémie, ce qui provoque une hypoglycémie.

Cette diminution brutale de la glycémie entraine un mécanisme de défense. Les glandes surrénales produisent des androgènes (hormones mâles présentent aussi bien chez les hommes que chez les femmes).

Les androgènes signalent alors au foie qu’il doit sécréter un peu d’insuline (qu’il doit normalement stocker) pour faire remonter la glycémie, pour garder l’équilibre.

Ce mécanisme de défense permet d’empêcher l’évanouissement, souvent observé en cas d’hypoglycémie.

D’un autre côté, l’hypoglycémie déclenche des envies de sucre. Et c’est le cycle qui revient au départ.

Notre alimentation moderne occidentale nous propose des quantités d’aliments remplis de sucres et à indice glycémique élevée.

Quand l’insuline est constamment sollicitée et sécrétée, elle devient moins efficace : on parle de résistance à l’insuline.

acné -détoxifier son foieL’insuline ne travaille pas seule. Elle entraine la production d’autres hormones par le foie :

-l’IGF-1 (insulin-like growth factor): son taux augmente.

-l’IGFBP-3 (insulin –like growth factor binding protein 3): son taux chute.

Le lien avec l’acné?

L’insuline, l’IGF-1 et les androgènes stimulant la production du sébum.

L’IGF-1 est une hormone de croissance, elle participe à l’accélération du renouvellement cellulaire.

Les cellules de l’épiderme mettent 4-5 semaines pour se renouveler. Sous l’influence de l’influence de l’IGF-1, elles vont se renouveler encore plus rapidement. Les cellules mortes vont de retrouver plus nombreuses à la surface de la peau, en se collant les unes aux autres, la peau peut s’épaissir.

Le facteur IGFBP-3 permet aux cellules de se détacher quand elles meurent et donc la peau se desquame.

Or, s’il est produit en moindre quantité, la séparation ne se fera plus. Les pores auront plus de tendance à se boucher par un excès de sébum et une accumulation de cellules mortes.

Et voilà le lien avec l’acné.

lutter contre l'acnéPourquoi cela dépend des personnes ? Le facteur génétique rentre alors en jeu et nous ne sommes pas égaux. L’augmentation d’IGF-1 et d’androgènes ne provoqueront pas d’acné chez tout le monde, mais uniquement chez les personnes qui ont une peau à tendance acnéique.

Inflammation/Acné

L’inflammation est une réponse du corps à un traumatisme. C’est une réaction normale et bénéfique car c’est le début du processus de guérison.

Cela devient un problème, quand cette inflammation se prolonge alors qu’elle ne doit pas dépasser un temps court.

Notre mode de vie crée une inflammation d’intensité faible et chronique.

On parle aussi de stress oxydatif.

Notre alimentation et notre mode de vie nous mettent en contact avec des radicaux libres qui sont des molécules très réactives qui abîment les cellules avec lesquelles elles sont en contact.

sucreVoici un grand nombre d’exemples de radicaux libres :

-additifs et produits chimiques dans l’alimentation : aliments industriels, plats préparés, fast-food, snacks, plats emballés…

-additifs et produits chimiques dans les cosmétiques

-vie sédentaire

-alcool, café, cigarette, autres mauvaises habitudes..

-stress

-alimentation inflammatoire : sucres et produits contenant du sucre…

-pollution : air et eau…

-exposition solaire excessive

-manque de sommeil

-indigestion

-allergies : intolérance à certains aliments

-infections bactériennes.

Les radicaux libres peuvent aider notre système immunitaire en tuant bactéries, virus, parasites.

Notre organisme en crée aussi en transformant le sucre et le gras en énergie.

Quand notre système immunitaire essaie de réparer les traumatismes créés par les radicaux libres, cela provoque une inflammation chronique ce qui entraine au final à un système immunitaire affaiblit ou parfois qui sera trop réactif en provoquant des réactions inverses très fortes.

Quand on a de l’acné, et que l’on mange des aliments à indice glycémique élevé, l’inflammation très forte peut apparaitre au niveau des pores remplis de sébum.

C’est pourquoi l’on dit que l’acné est une maladie inflammatoire.

La résistance à l’insuline est un phénomène que l’on développe avec le temps suite à un certain mode de vie et une alimentation particulière. C’est un processus qui se développe sur plusieurs années.

acné équilibreEn résumé, il faut repérer les causes de l’acné, c’est-à-dire les problèmes de glycémie et l’inflammation chronique. Ce n’est pas en éliminant particulièrement un aliment ou un groupe d’aliment qui règlera le problème.

Il faut s’efforcer de renforcer son état de santé dans sa globalité et de trouver le bon équilibre.

Quels sont vos expériences pour trouver cet équilibre ?

[Total : 3    Moyenne : 2.7/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *