« Objectif efficacité »

acnéL’efficacité est très liée à la qualité des produits utilisés et leur conservation. C’est un propos que je répète souvent. En effet, si vous souhaitez que votre peau aille mieux, choisissez avec soin les produits que vous souhaitez appliquer sur votre peau et conservez vos produits le plus correctement possible.

Une peau qui évolue…

Nous sommes tous différents et donc notre peau aussi.

Elle est notre première protection.

Elle évolue avec le temps, avec les agressions extérieures (soleil, vent, pluie, pollution…), tabac, alcool, alimentation…

On peut dire que notre peau s’oxyde, s’abime avec le temps, et les autres facteurs cités.

problèmes de peau - acnéSon état et son intégrité sont liés à :

-le vieillissement de nos cellules

-le stress, la fatigue, les émotions et donc les facteurs émotionnels et toxines chimiques

-les facteurs environnementaux extérieurs, comme le soleil, le vent, la pluie…

-le tabac, l’alcool

-l’alimentation…

Observez la nature, nos fruits et légumes, les arbres… ils évoluent, s’abiment avec le temps, tout comme les produits naturels (huiles végétales, huiles essentielles, gel d’aloe vera, hydrolats…), il faut donc les utiliser les plus frais possible et les conserver au mieux.

problèmes de peau - acnéComment choisir mes produits naturels ?

Bien sûr, le choix d’un label biologique sera le meilleur. Et dans les labels biologiques, privilégiez le label Nature & Progrès qui sera le plus drastique et le rigoureux.

Choisissez des produits dont les compositions sont les plus simples et les plus claires. Le mieux est de choisir des produits sans conservateurs, stabilisateurs de pH ou autres ingrédients non utiles à votre peau.


Les huiles végétales doivent être non alimentaires, bio, de 1ere pression à froid, voire obtenues par méthode au CO2 critique, encore plus respectueuse du produit, puisque aucune chaleur n’est produite.

 

 

Pourquoi non alimentaires ? Car celles-ci sont souvent vendues en très grande quantité, conservées en dehors du réfrigérateur. Il peut y avoir un risque d’oxydation et de dégradation de l’huile et donc un risque d’élimination des molécules actives importantes. Il peut y avoir un risque de comédogénicité, et donc un risque d’apparition de boutons.


Quelles conservations ?

Les produits en phase aqueuse (gel d’aloe vera, hydrolats…) sont plus fragiles que les produits en phase huileuse.

 gel d'aloe veraLe gel d’aloe vera doit être impérativement conservé au réfrigérateur. Il doit être consommé dans les 6 mois après ouverture.

A la moindre tache noire, filament blanc, changement d’odeur, de couleur,  il y a une prolifération microbienne. Il faut éviter d’utiliser ce produit qui ne sera plus efficace voire très mauvais pour votre peau.

Cliquez ici pour en savoir plus : Gel d’aloe vera, naturel et anti-acné

Les hydrolats sont aussi des phases aqueuses. Ce sont donc des produits fragiles aux attaques microbiennes.

Ils doivent être consommés dans les 6 mois après ouverture.

Si on utilise un hydrolat de 100 ml en 2 mois, ce qui est souvent le cas, on peut le conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans le placard de la salle de bain.

Bien sûr, la conservation au réfrigérateur permet une conservation à température stable et toujours à l’abri de la lumière.

problèmes de peau - acnéPour les huiles végétales, qui sont des phases huileuses, cela va dépendre des huiles :

-huiles très grasses à grasses : beurre de karité, huile de coco, huile de Tamanu… Elles figent au réfrigérateur, voire à température ambiante. On peut les conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans un placard. On peut aussi les conserver au frigo quand même.

-huiles demi-grasses à demi-sèches : huiles d’argan, d’avocat, de macadamia, de sésame, de jojoba… Elles peuvent plus ou moins figer au réfrigérateur. Mais on peut les conserver au frigo, cela ne les abime pas de se solidifier. Elles se liquéfient rapidement  dès qu’on les sort du frigo.

-huiles demi-sèches à sèches : huiles de bourrache, de carthame, de nigelle, d’onagre, de pépin de raisin, de pépin de courge… à conserver au réfrigérateur.

-huiles sèches à très sèches : huiles d’argousier, de chanvre, de rosier muscat… à conserver au réfrigérateur.

Plus elles sont sèches, plus les huiles seront fragiles à l’oxydation.

On peut ajouter 1 % de vitamine  E pour les protéger au mieux de l’oxydation.

Les huiles végétales doivent être consommées dans les 6 mois à 1 an après ouverture.

problèmes de peau -acnéLe liniment oléocalcaire doit être consommé dans les 6 mois après fabrication.

Il peut se conserver dans le placard de la salle de bain, à l’abri de la lumière et de la chaleur, si on l’utilise en 2 mois pour un flacon de 100 ml.

Bien sûr, la conservation au réfrigérateur permet une conservation à température stable et toujours à l’abri de la lumière.

Cliquez ici pour en savoir plus: Liniment Oléocalcaire: Une solution naturelle et simple pour nettoyer sa peau

Pour finir, les huiles essentielles doivent être conservées à l’abri de la lumière et de la chaleur, dans un placard, à distance des médicaments homéopathiques.

Objectif = Efficacité

Pour obtenir des résultats quand on a des problèmes de peau, acné, couperose… le choix des produits est primordial ainsi que leur conservation. Il faut s’armer d’une grande patience quand on passe à une routine naturelle. Ecoutez votre peau !

problèmes de peau -acnéSi au bout de 2-3 mois, les résultats tardent à arriver, il faut se poser la question de :

-soit changer de formule et choisir des ingrédients mieux adaptés

-soit changer de marque, de fournisseur

-soit tout mettre au réfrigérateur

Quelle est votre expérience? 

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *