Perturbateurs endocriniens: l’espèce humaine est-elle menacée?

perturbateurs endocriniensJe suis tombée la semaine dernière sur une émission de télévision (Envoyé spécial sur France 2) et un reportage sur les perturbateurs endocriniens. Cela a confirmé une nouvelle fois qu’il faut être vigilant sur ses cosmétiques, mais aussi sur de nombreux produits utilisés dans notre quotidien.

En effet, les perturbateurs endocriniens sont des polluants soupçonnés de provoquer des malformations, de l’infertilité, des cancers… Et on les trouve partout dans la maison, en particulier dans notre salle de bain. Certains dentifrices peuvent contenir du triclosan, certains fonds de teint, du benzophénone, certains rouge à lèvres, des parabens, certains parfums, des phtalates, certains vernis à ongle, du triphénylphosphate, certains shampooings anti-poux, des perméthrines et du résorcinol…. Ce sont tous les perturbateurs endocriniens ! Quel cocktail !

Le reportage expliquait que les cheveux gardaient en mémoire tout ce qui a pu être avalé, inhalé, absorbé, sciemment ou non , pendant des années. Des tests ont trouvé dans les cheveux prélevés des pesticides , comme le lindane, le trifluraline, le PNP, interdits il y a plus de 9, 15 ou 18 ans…. Ces substances chimiques ont donc la faculté de rester dans l’organisme pendant de nombreuses années.

Ces perturbateurs endocriniens sont des perturbateurs hormonaux qui peuvent agir sur une grossesse.

perturbateurs endocriniensOn nous dit depuis des années qu’il faut manger beaucoup de fruits et légumes pour être en bonne santé, mais a-t-on pensé aux traitements pesticides? Les fruits et légumes biologiques sont à privilégier.

Même les zones que l’on pourrait croire exemptes de pollution que sont nos campagnes et nos jardins personnels, sont malheureusement touchés par le problème des pesticides. Les cultures , proches ou pas des habitations, et les jardins des particuliers ne sont pas hors de danger. Cultiver ses légumes, c’est bien, mais éviter de passer du désherbant à proximité , c’est mieux !

Donc, l’alimentation et notre environnement seraient des sources potentielles de pesticides. Un constat alarmant.

Pour revenir sur les perturbateurs endocriniens et l’espèce humaine, il y a le problème de leur élimination. Car quand le perturbateur endocrinien entre dans l’organisme, il va dérégler le système hormonal et peut atteindre plusieurs organes:

l’hypothalamus dans le cerveau

la thyroïde (le résorcinol a des conséquences irréversibles)

le pancréas

les glandes reproductrices (testicules, ovaires)

le foie

perturbateurs endocriniensChez la femme enceinte, ils peuvent s’attaquer au foetus et provoquer des malformations congénitales donc l’augmentation des cas est avérée. Il peut y avoir des problèmes de saignement, de fausse-couche, de fertilité, de difficulté à tomber enceinte, voire de cancer du sein. On observe que de nombreuses femmes ont du mal à tomber enceinte avec une augmentations des causes inexpliquées. Les perturbateurs endocriniens seraient une cause potentielle.

Certains métiers sont à risque de part leur exposition longue et quotidienne à ces produits chimiques: coiffeur(se), esthéticien(ne)….

Pour en revenir aux cosmétiques, on trouve dans certains shampooings, du benzophénone, qui est un filtre solaire, utilisé pour protéger les cheveux des rayons UV. Or il est suspecté d’être un perturbateur endocrinien. Dans les après -shampooings, gels douche, vernis adulte et même ceux

perturbateurs endocriniens

spécial-enfants, on trouve aussi des perturbateurs endocriniens. Bien souvent, un vernis à ongle contient plusieurs perturbateurs endocriniens comme le benzophénone, le triphénylphosphate (permet au vernis de tenir plus longtemps).

Plus les enfants sont petits, plus les perturbateurs endocriniens peuvent avoir des effets sur leur avenir et leurs futurs enfants.

Il y a aussi l’effet cocktail de ces substances car chacune augmente l’effet des autres. Quel est l’intérêt d’utiliser des produits pareils contenant tant d’ingrédients nocifs, suspectés ou avérés, pour notre santé et celle de nos enfants?

Après ce constat plus qu’alarmant au nom d’un modèle économique basé sur l’argent, la question se pose sur la prévention et la protection des métiers exposés, qui respirent des produits chimiques toutes la journée: aération adaptée, gants, masques…

Je suis tout à fait d’accord avec le reportage quand on dit que « les risques deviennent familiers et que l’on apprend à travailler avec ». C’est tout à fait se voiler la face.

perturbateurs endocriniensLe constat est qu’aucune loi n’encadre actuellement les perturbateurs endocriniens, que ce soit en Europe ou aux USA. Les multinationales et les lobbies semblent prioriser leurs intérêts économiques par rapport à la santé et l’environnement. Certains scientifiques, n’étant pas du tout des spécialistes sur les perturbateurs endocriniens, demandent des études d’impact économiques pour faire ralentir voire stopper les démarches des institutions pour légiférer sur ces perturbateurs endocriniens. Il s’avère que certains de ces scientifiques travaillent pour ces multinationales, industries chimiques, pharmaceutiques, industries des pesticides, industrie du tabac. Ils n’ont aucune légitimité pour intervenir dans le débat.

On se rend compte que les lobbies sont très puissants et les institutions publiques sont faibles en considérant que le chiffre d’affaire des industries chimiques sont plus important que la santé des citoyens qu’elles sont sensés protéger. Je trouve cela révoltant !

Quelques solutions:

-lire les étiquettes des produits achetés

perturbateurs endocriniens-simplifier sa routine beauté en utilisant des produits simples, bio

-éviter les bouilloires en plastiques, les barquette en polystyrène, ou les mettre directement dans une boite en verre, en arrivant à la maison

-utiliser des produits simples comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, l’eau chaude…. pour le ménage

La prise de conscience collective est en marche et c’est très bien! Faisons chacun un geste pour protéger notre santé et ne nous laissons pas mener par le bout du nez.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *